Carrière en massothérapie : devenir propriétaire ou salarié? — Académie de Massage Scientifique
propriétaire_salarié

Carrière en massothérapie : devenir propriétaire ou salarié?

Carrière
14 mai 2015

Vous venez tout juste de vous inscrire dans une formation en massothérapie. Devant votre ordinateur, voilà que vous vous projetez déjà dans votre future carrière de thérapeute. Vous préparez votre avenir et vous avez hâte de vous lancer sur le marché du travail.

Et arrive la grande question. Vous voyez-vous en tant que propriétaire d’une clinique ou en tant que salarié?

Nous avons posé la question à nos 903 de nos étudiants en 2017. Voici ce qu’ils nous ont répondu:

 

 

Devenir maître de son destin

Si vous êtes comme 38 % de nos finissants, vous avez la « bosse des affaires ».  Vous souhaitez démarrer votre propre clinique afin de développer votre pratique professionnelle, et ce, dès la sortie de l’école. Quelle belle occasion d’être aux commandes de votre carrière!

Cependant, une grande part des finissants, soit 1 étudiants sur 2 (50), souhaitent acquérir de l’expérience en allant travailler pour un employeur quelques années avant de démarrer leur propre clinique.

Cela leur permet de gagner un salaire relativement stable et de recevoir un pourboire. Ces gains monétaires permettent de payer les dépenses et les prêts ou de sauver de l’argent pour le développement de la future clinique. Ces années d’expérience permettent également de développer le toucher du thérapeute et d’édifier davantage sa confiance.

Sachez toutefois que dans tous les cas, que ce soit pour démarrer votre entreprise dès la fin de votre formation ou plusieurs années plus tard, il est primordial de bien préparer votre plan d’affaire. Il faut une vision claire et des bases solides pour assurer la réussite de votre grand projet.

 

Viser la stabilité

De l’autre côté, 7% de nos étudiants souhaitent travailler à long terme dans un spa, une clinique, un centre sportif ou autres en tant qu’employé. Ce choix apporte une bonne stabilité dans une carrière et permet au thérapeute de se concentrer sur ses traitements, sans avoir à se soucier des rouages entrepreneurials de la compagnie.

Les autres étudiants, soit 6%, souhaitent plutôt pratiquer la massothérapie à temps partiel, combiner ces nouvelles compétences à leur profession antérieure, simplement continuer leurs études, etc.

 

Comme vous le constater, plusieurs choix s’offrent à vous. Et aucune possibilité n’est en soi meilleure qu’une autre. Et vous savez quoi? Vous avez le droit de changer d’idée en cours de route…! Vous êtes maître de votre destinée!

Bon succès!

 

Partager cet article
Retour au blogue
Partager cet article
Articles récents